EditoNouvelle GénérationDossierEconomiePolitiqueSociétéTendances & CulturePortraitBdVDiaporamaArchives
 
Follow actuel_maroc on Twitter
Follow actuel_maroc on Twitter
Les blogs s'activent politiquement 
actuel n°54, samedi 3 juillet 2010
| More

DĂ©goĂ»tĂ©s par les politiciens, les jeunes se sont rabattus sur le Web. Les dĂ©bats sur l’actualitĂ© font rage et cet activisme bien particulier bouscule la pensĂ©e unique et met dans l’embarras la classe politique.


***

Depuis quelque temps, blogs, sites personnels et autres forums typiquement marocains fleurissent sur le Web. Contrairement Ă  ce que l’on pense, les sujets et les dĂ©bats politiques traversent les discussions et constituent l’essentiel du contenu de ces blogs. On retrouve cette tendance sur des forums spĂ©cialisĂ©s, oĂč des jeunes hommes – et quelques femmes – parlent politique, partis, Ă©lections... Des discussions Ă  coeur ouvert oĂč le meilleur cĂŽtoie le pire. Les jeunes n’aiment pas la politique ? On est loin de l'image d'Épinal de ces jeunes plongĂ©s dans leurs instincts post-pubertaires et obnubilĂ©s par le hard rock et les joints.

La seule diffĂ©rence, c’est que pour la grande majoritĂ©, ils voient la politique autrement. Preuve que ces bloggeurs s’y intĂ©ressent de prĂšs, ils rĂ©agissent au quart de tour Ă  l’actualitĂ© du pays. Le lendemain du grand raout de Mezouar, organisĂ© il y a une semaine de cela Ă  Casablanca et qui visait clairement les jeunes, « Bigbrothermaroc » rĂ©agissait sous le titre « Le RNI, un parti qui drague les jeunes Marocains avec un langage de vieux », suivi d’un texte mordant mais non dĂ©nuĂ© d’intĂ©rĂȘt : « Savez-vous que le RNI (le parti politique du ministre actuel des Finances, Salaheddine Mezouar) vient d’entamer une soi-disant ‘‘vaste opĂ©ration de communication en direction des jeunes actifs’’ ? Une journĂ©e spĂ©ciale du RNI pour courtiser la jeunesse marocaine ! Quoi de plus magnifique que de voir nos politiques s’intĂ©resser aux jeunes, sauf que
 les jeunes ont un langage que les politiques ne parlent pas, ou pas encore. Les jeunes parlent Internet, Facebook, concret, honnĂȘtetĂ© politique, pragmatisme
 Qu’en est-il du RNI ? », s’interroge le bloggeur. Les blog sont-il en train de devenir un vĂ©ritable quatriĂšme pouvoir ? Parmi les quelques milliers de sites recensĂ©s dans la blogosphĂšre marocaine, certains sont en avance sur les autres, non seulement par la quaÂŹlitĂ© des dĂ©bats qui traversent les forums mais surtout par la prĂ©cision et le souci de vĂ©rification de l’info.

Sur « larbi.org », les internautes peuvent lire des informations de premiĂšre main et, cerise sur le gĂąteau, le bloggeur, qui est Ă©galement journaliste, Ă©pluche les informations prĂ©sentĂ©es par les journaux et les passe au scanner de la critique, relevant les incohĂ©rences, les faux scoops et les manipulations. Les blogs sont ainsi devenus de vĂ©ritables sources d’informations et de tracas Ă©galement. Pas seulement pour les journalistes. Cela inquiĂšte les services secrets.

«Nouvelle forme de dissidence»

La DGST a sonnĂ© l'alarme l'Ă©tĂ© dernier. Une circulaire avait fait le tour des services pour sensibiliser les personnels Ă  cette « nouvelle forme de dissidence ». Les bloggeurs ont vite battu les dĂ©fenseurs des droits de l’Homme sur leur propre terrain : pas une manif, pas une bastonnade ayant lieu dans un douar reculĂ© qui ne soient relayĂ©es et balancĂ©es sur la toile avec force photos et commentaires. Les autoritĂ©s ne savent pas vraiment comment gĂ©rer ce nouveau type de dissidence. Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Khalil Naciri, parle de « zone de non-droit ». On souffle ainsi le chaud et le froid. Certains bloggeurs sont interpellĂ©s, menacĂ©s, d’autres se retrouvent carrĂ©ment derriĂšre les barreaux. C’est le cas de Boubaker Al Yadib qui a passĂ© prĂšs de deux mois en prison, avant d’ĂȘtre remis en libertĂ© en avril dernier. Le bloggeur marocain avait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©, puis condamnĂ© Ă  six mois d'emprisonnement par le tribunal de Guelmim, dans le sud du pays, aprĂšs avoir notamment diffusĂ© sur Internet les photos d'une manifestation rĂ©primĂ©e, en dĂ©cembre, dans un village reculĂ©. Un mois plus tĂŽt, un autre bloggeur, arrĂȘtĂ© pour les mĂȘmes raisons, El-Bachir Hazzam, avait Ă©tĂ© lui aussi relĂąchĂ©.

L'anonymat du bloggeur favorise la mythomanie, les dĂ©rives voire le canular. La plupart d'entre eux n’ont pas le recul nĂ©cessaire pour vĂ©rifier, recouper les infos et s’assurer qu’ils ne tombent pas dans la diffamation. Pour Anas El Filali, le crĂ©ateur de « Bigbrothermaroc », « il faut rester accrochĂ© Ă  l’actualitĂ©, pour ma part je m’assure toujours que l’info choisie sort de l’ordinaire et qu’elle permet le coup de gueule. La crĂ©ation de ce blog est nĂ©e au lendemain des bombardements de Gaza par Tsahal. J’ai ressenti un besoin irrĂ©pressible de m’exprimer librement, de faire Ă©tat de mon indignation devant tant d’injustices ». Depuis, « bigbrother » fait des pointes de 3 000 Ă  4 000 visiteurs par jour ; pas de quoi faire exploser l’audimat mais c’est dĂ©jĂ  pas mal pour un blog crĂ©Ă© en janvier 2009.

Le phĂ©nomĂšne est tel que mĂȘme les hommes politiques et les patrons ont Ă©tĂ© touchĂ©s par la blogmania. HĂ©las, ils manquent de souffle ! Driss Lachgar se contente de reproduire les dĂ©pĂȘches de la Map ou les interviews qu’il accorde. Le dernier article d’Ahmed Reda Chami sur son blog date de septembre 2009. Il s’est converti depuis Ă  Twitter mais a calĂ© le 14 janvier. Mohamed Horani, le boss de la CGEM, ne fait pas mieux. Il s’est Ă©coulĂ© trois mois entre son troisiĂšme et quatriĂšme post. Nos grosses pointures ont dĂ©cidemment du mal Ă  s’acclimater aux nouveaux mĂ©dias


Abdellatif El Azizi


- Les chiffres -

6 millions d'internautes dans le Royaume.

80 000 bloggeurs dont une petite partie seulement est active.

300 membres au sein de l'Association des bloggeurs marocains. Une dizaine d’entre eux a dĂ©jĂ  fait de la prison ou a eu des dĂ©mĂȘlĂ©s avec la police.


6 blogs Ă  connaĂźtre

http://www.larbi.org/

855 billets, 2 940 commentaires... Le blog de référence sur la politique est aussi intéressant pour les commentaires publiés, révélateurs des débats qui traversent le Royaume.

http://ibnkafkasobiterdicta.wordpress.com/

Sous-titrĂ© « Divagations d’un juriste marocain en libertĂ© surveillĂ©e », il s’agit aussi d’un vrai blog politique corrosif.

http://bigbrother.ma/

Des titres percutants, des posts courts mais essentiels sur l’actualitĂ© marocaine.

http://boubakerlyadib.jeeran.com/

Le blog (en arabe) du militant amazigh Boubaker Al Yadib.

http://poliquonautemarocain.blogspot.com/

Blog trĂšs bien tenu d’un citoyen que « la politique passionne mais que sa pratique dĂ©goĂ»te ».

http://www.lemythe.com/

Blog plutĂŽt dĂ©calĂ© et pas uniquement politique, qui mĂ©rite le dĂ©tour Ă  condition qu’il continue


E. L. B.


Une blogosphĂšre explosive

Selon « linkfluence » (auteur dĂ©jĂ  d'une carte rĂ©fĂ©rence lors des derniĂšres Ă©lections amĂ©ricaines), dans la cartographie des 2 046 sites europĂ©ens influents recensĂ©s, on trouve des mĂ©dias populaires (lemonde.fr, liberation.fr, rue89, 
), les sites des principaux acteurs et organisations politiques europĂ©ens, et des bloggeurs connus. Sur les 295 citoyens rĂ©fĂ©rencĂ©s, le bloggeur franco-marocain Larbi figure en bonne place. La vitalitĂ© des blogs marocains a poussĂ© la blogosphĂšre Ă  s’organiser en associations. La derniĂšre en date est le Rassemblement des bloggeurs marocains (RBM) qui ambitionne de regrouper le maximum de bloggeurs nationaux, avec « pour objectif d'unifier les rangs de la communautĂ© des bloggeurs, leur offrir la formation et la qualification Ă  travers des sessions Ă  distance et de conjuguer les efforts des rĂ©dacteurs Web au service du dĂ©veloppement de la blogosphĂšre au Maroc ».

| More
Archives Politique
N°173 : Cheikh Yassine : Disparition du prophĂšte de l’apocalypse  
N°172 : USFP : Quatre candidats pour un seul projet 
N°171 : Istiqlal Chabat : s'en va-t-en guerre  
N°170 : Al Jazeera / Rabat : Fin du divorce cathodique  
actuel N°169 : Tanger : Le PAM en mode reconquĂȘte  
N°168 : Interview : Tarek SbaĂŻ  
N°167 : CongrĂšs de l’USFP : Un parfum de transparence  
N°166 : Seconde Chambre : DĂ©gage  
N°164/165 : Mouvement populaire : Petites victoires, grandes attentes  
N°163 : RentrĂ©e parlementaire : Il est urgent de lĂ©gifĂ©rer  
N°162 : LĂ©gislatives partielles : Retour du classico PAM-PJD  
N°161 : Istiqlal La chute du Fassisme   
N°160 : Cacophonie gouvernementale : Y a-t-il un pilote dans l’avion 
N°159 : Maroc / Syrie : La guerre est dĂ©clarĂ©e  
N°158 : Interview Abdelouahed El Fassi 
N°157 : Mohamed Maradji : le photographe des trois rois 
N°155 : L’inquiĂ©tant populisme du PJD 
N°154 : La com’ de Benkirane en 5 questions 
N°153 : La mĂ©thode Chabat  
N°152 : Politique fiction : Les jours d’aprĂšs  
N°151 : Deux Benkirane pour le prix d’un 
N°150 : Istiqlal : Guerre totale au sommet, acte II  
N°149 : Parti de l’Istiqlal : Pour qui penchera la balance  
N°147 : Hauts fonctionnaires : Le couperet des nominations  
N°146 : Qui veut la peau de Chabat 
N°145 : CommĂ©morations : Abdelkrim n’est pas mort  
N°144 : Marche de Casa : L’USFP tacle Benkirane  
N°143 : Patrons et politique :  l'improbable duo
N°142 : IntĂ©rieur : Les dessous d'un choix
N°141 : Communales :  Le casse-tĂȘte du calendrier
N°140 : RNI : un congrĂšs plus aroubi qu’amĂ©ricain !
N°139 : Conseil de la ville de Casablanca : Les « pieds nickelĂ©s» Ă  la mairie
N°138 : PPS Dans l'ombre de Benkirane ? 
N°137 : Le SGG:  envers et contre tous
N°136 : Saison des congrĂšs : Un dinosaure en chasse un autre
N°135 : Maroc-UE :  DĂ©claration d’amour
N°134 : Senoussi    L’homme qui en sait trop
N°133 : Martine au Maroc 
N°132 : USFP  Le congrĂšs de toutes les rivalitĂ©s
N°131 : Al Adl,  bĂȘte noire de Benkirane
N°130 : CongrĂšs du PAM  Le tracteur passe Ă  l'offensive
N°129 : SĂ©curitĂ© nationale  Les services ont le spleen
N°128 : Fouad El Omari  "Le PAM dĂ©range"
N°127 : Gouvernement  Les dossiers sensibles de l'Istiqlal
N°126 : Investiture :  Vote sous haute tension
N°125 : Programme,   plus de lettres que de chiffres
N°124 : Rabat/Ankara,   Il y a PJD et PJD
N°123 : Gouvernement.   On a le casting, on attend le film !
N° 122 : Le PSU   se positionne
N°121 : Formation du gouvernement :   DerniĂšre ligne droite
N° 120 : Gouvernement :  Les signaux qu'on attend
N°119 : Entretien : Salaheddine Mezouar   Projet contre projet, idĂ©e contre idĂ©e
N°118 : Selwa,   de la rose Ă  la lampe
N°117 : Campagne Ă©lectorale :  A vos marques, prĂȘts...
N°116 : Programmes Ă©conomiques :  les enchĂšres sont ouvertes
N°115 : Koutla/G8 :  les hostilitĂ©s peuvent commencer
N°114 : Alliances  La gauche se rĂ©veille
N°114 : Interview  express
N°114 : Les pirates Ă  l’assaut   de la politique
N°114 : El Jadida  Attention candidat sulfureux
N°113 : Parlement : Session   La grande  évasion des dĂ©putĂ©s
N°113 : Alliance   Au G8, la nuit ne porte pas conseil
N°113 : Interview  express
N°112 : Faut-il abolir   la peine de mort
N°112 : Walou pour Oualalou  
N°112 : DĂ©coupage Les ciseaux de la discorde
N°112 : Circonscriptions clĂ©s Fatiha Layadi, victime d’un putsch au PAM
N°112 : Interview express  Mohand Laenser
N°112 : BrĂšves Le PJD fait la danse du ventre Ă  Nador
N°111 : Alliances Le grand bazar 
N°110 : Justice  Peut mieux faire
N° 109 : Printemps arabe  Demain la charia
N° 109 : Abdelkrim MoutiĂź  Un exilĂ© bien encombrant
N°108 : Mouvement du 20 fĂ©vrier Qui veut la peau de L7a9ed  
N°107 : Quotas Les femmes se rebiffent  
N°107 : Elections Faites vos jeux, rien ne va plus  
N°107 : Parlement Y a-t-il un avenir pour les jeunes  
N° 106 : Elections anticipĂ©es Le compte Ă  rebours a commencĂ©  
N° 104/105 : Champ religieux Les chiites avancent leurs pions  
N°103 : Istiqlal Cherche leader dĂ©sespĂ©rĂ©ment  
actuel 102 : Sahara Les tribus Ă  couteaux tirĂ©s  
actuel 101 : RĂ©fĂ©rendum Une campagne Ă  double dĂ©tente  
N°100 : Constitution Le dĂ©bat en cinq questions  
N°99 : Chabiba  Mini 20-FĂ©vrier Ă  l’USFP
N° 98 : Constitution Le nouveau rĂšgne  
N° 97 : Le printemps marocain sous surveillance 
N° 96 : RNI : Les Ă©lections d'abord  
N° 95 : CCG : Le oui, mais... du Maroc  
N° 95 : Partis : Le PAM dans la tourmente  
Actuel n°94 : RĂ©formes politiques : L'IMRI pose sa pierre  
Actuel n°94 : 2012, c'est dĂ©jĂ  demain  
N°93 : La monarchie, un systĂšme moderne 
Actuel n°92 : 20 FĂ©vrier : Ou en est-on ? 
Actuel n°91 : Barbouzeries Les islamistes veillent au grain  
Actuel n°90 : Le maire enfonce Abdelmoula 
Actuel n°89 : Manifester global et revendiquer local 
Actuel n°88 : Des partis plus royalistes que le roi 
Actuel n°87 : Benkirane dans la tourmente 
Actuel n°86 : Salaheddine Mezouar: « J’assumerai mes responsabilitĂ©s ! » 
Actuel n°84 : Du 20 fĂ©vrier au 20 mars... 
Actuel n°83 : Conflits d’intĂ©rĂȘts El Ferrae dĂ©croche la palme d’or
Actuel n°82 : Axe Rabat-Riyad  Destins croisĂ©s
Actuel n°81 : AĂŻcha Mokhtari  
Actuel N°72 : Le message de la Marche blanche 
Actuel n°69-70 : Comment LaĂąyoune a basculĂ© dans le chaos 
Actuel n°68 : Mieux partager pour vivre mieux 
Actuel n°67 : TĂ©lĂ©, Al Jazeera montre les crocs
Actuel n°66 : La guerre des zaouĂŻas 
Actuel n°65 : RentrĂ©e parlementaire : le roi recadre les dĂ©putĂ©s
Actuel n°64 : Sahara, des militants bien tendancieux
Actuel n°63 : Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, tĂ©mĂ©raire ou courageux ?
Actuel n°62 : La gauche est morte, vive les altermondialistes ! 
Actuel n°61 : Presse-Magistrature : liaisons dangereuses ? 
Actuel n°60 : Les Marocains d’Al-Qaida 
N°59 : La guerre secrĂšte des lobbys 
N°58 : Scandales : cols blancs Ă  la barre 
N°57 : CongrĂšs des islamistes : le MUR bĂ©tonne sa stratĂ©gie 
N°56 : Madrid-Rabat : bisbilles entre voisins 
N°55 : MĂ©dias et sociĂ©tĂ©, un dialogue national en cul-de-sac
N°54 : Les blogs s'activent politiquement 
N°53 : La priĂšre du vendredi gagne du terrain 
N°52 : USFP Alerte rouge pour le parti de la rose
N°51 : MP : Jurassic Park Power 
N°50 : Partis Pour quelques jeunes de plus
N°49 : AMDH  Le 9e congrĂšs officialise la mainmise d’Annahj
N°48 : El Fassi devant les dĂ©putĂ©s,  un bilan mitigĂ©
N°47 : Radi : « Les institutions Ă©lues doivent ĂȘtre irrĂ©prochables  
N°46 : La face cachĂ©e du Cheikh Yassine 
N°45 : Chabat :  retenez-moi ou je fais un malheur !
N°44 : El Himma Cible Abbas El Fassi 
N°43 : Election au perchoir:  Radi sous tension
N°42 : Affaire Belliraj  RĂ©vĂ©lations sur les chiites marocains en Belgique
N°41 : Lobbying : les think tanks au secours des partis politiques ?
N°40 : TĂ©lĂ©vision et politique:  Je t’aime, moi non plus
N°39 : Expulsions d’évangĂ©listes, L’oncle Sam indignĂ© !
N°38 : Cheikh Yassine qui va lui succĂ©der ?
N°37 : Le Makhzen reprend les choses en main
N°36 : Le PAM bouscule le champ politique
N°35 : A quoi sert le Parlement ? 
N°34 : Services secrets Le dur chemin de la bonne gouvernance
N°33 : Sahara La guerre des chefs
N°32 : RNI  Le triomphe de Mezouar
N°31 : Insultes, racisme, violence verbale Quand les politiques dĂ©rapent
 
 
actuel 2010 Réalisation - xclic
A propos Nous contacter